27/08/2010

Fonctionnaire, de près ou de loin, tu es maudis !

La majorité de la Constituante continue sur sa lancée … après les droits fondamentaux vilipendés, les locataires avec le droit au logement supprimé, l’égalité des femmes supprimée, ainsi que toute forme de parité refusée, voici le tour des fonctionnaires* …

 

Comment faire prendre raison aux quelques Constituants de droite, sans doute progressistes, qu’il n’est pas envisageable de faire une Constitution qui divise, une Constitution exclusivement pour les hommes et les propriétaires, une Constitution qui exclu les membres de l’ensemble de la fonction publique d’une candidature et un éventuel accès à la députation … ?

 

Il s’agît bien là d’un projet rétrograde ! Es-ce à dire que la démocratie direct fait si peur à certains, es-ce à dire que la société civile n’existe pas, es-ce à dire que certains milieux sont néfastes aux débats et décisions, es-ce à dire encore que certains seraient tellement mieux entre eux pour décider, … ?

 

A force de verrouiller les votes et trop tenir leurs troupes, les stratèges de la droite portent une énorme responsabilité en matière de choix et de positions, qui sont très clairement néfastes aux travaux et à l’image de la Constituante. Cette alliance semble vouloir ignorer les dégâts qu’elle engendre, mais elle devra en assumer clairement la responsabilité !

 

Alors que la Constituante envisage une « large » consultation début 2011, sur un avant-projet de Constitution, mais avec quelle image et quel projet croit-elle pouvoir se présenter à la population ?

 

La patience a ses limites, à trop vouloir verrouiller et/ou imposer, l’échec est bien programmé !

 

 

Boris Calame, designer sgd et écologue, indépendant

Constituant, élu sur la liste des Associations de Genève

 

* Texte retenu par la majorité le 26.08.2010 "Les membres de la fonction publique qui sont élus à la députation doivent se retirer pour le temps de leur mandat électoral. L’Etat leur facilite l’accès à un poste dans la fonction publique."