03/06/2010

Allo … la Constituante ?

Autisme ou la Constituante à la galère …

Un certain respect dans les débats est revenu, mais la logique est inchangée.

Tous les Constituantes et Constituants de droite ont leur liste commune de consignes de vote, préalablement définies et verrouillées, pour l’ensemble des thèses à débattre et vote bien évidemment en bloc.

Une apparente écoute de l’autre, mais sans aucun prise en considération des arguments, autant soient-ils valables et cohérents.

Un exemple représentatif, donné sous le Chapitre de liberté de réunion et d’association (Ch. 102.16), ou la thèse minimaliste « La liberté d’association est garantie » est acceptée (102.161.d / 75 OUI, 0 NON, 0 Abst).

Par contre la thèse explicite, clairement demandée et souhaitée par le monde associatif pour éviter toute dérive en la matière, « Toute personne a le droit de créer des associations, d’en faire partie et de participer à leurs activités. Nul ne peut y être contraint » est refusée (102.161.e / 37 NON, 36 OUI, 2 Abst).

Sous prétexte qu’il ne faut pas charger la, peut-être future, Constitution chaque clarification est rejetée par la droite majoritaire …

Peut-être que la droite devrait publier ses positions, on perdrait moins de temps dans des débats d’autistes.

 

Boris Calame, designer sgd et écologue, indépendant

Constituant, élu sur la liste des Associations de Genève