22/04/2011

De véritables projets et actions locales en matière de développement durable

Dans le cadre du festival du développement durable, qui se tiendra à Genève du 12 au 15 mai 2011 (www.festivaldd.ch), un moment bien particulier est la cérémonie officielle de remise des prix et bourses cantonaux du développement durable.

 

C'est ainsi chaque année, plus de trente candidats qui qui participent à ce concours et se disputent les faveurs du jury, au final seuls quelques uns sont retenus. Il est en effet pas toujours facile de trouver un véritable  équilibre entre l'efficacité économique, la solidarité sociale, et la responsabilité écologique. De plus, le réalisme et la reproductibilité sont aussi importants.

 

Venez découvrir le palmarès de cette 10ème édition, avec des projets et réalisations séduisants, novateurs et belle et bien durables.

 

Globe de la science et de l'innovation

Centre Européen de Recherche Nucléaire - CERN

Route de Meyrin - Accès direct en Bus et Tram, arrêt « CERN »

Vendredi 13 mai 2011, de 11h00 à 13h00

 

Accès libre, mais inscription souhaitée - Programme et informations

 

A quoi bon faire bien, mais seul dans son coin, autant partager ces projets et réalisations pour qu'ils puissent se développer et soient utiles au plus grand nombre.

 

Au plaisir de vous y rencontrer

 

 

Boris Calame, designer sgd et écologue, indépendant

Président du jury du prix et de la bourse cantonaux du développement durable

 

 

A noter sur le site du Festival les très nombreuses activités proposées au travers du canton (cliquer sur le logo)

FDD-Logo-medium.jpg

01/04/2011

A la Constituante – Prise de position du CE sur l’avant-projet de Constitution

Quand même curieuse et très minimaliste la prise de position du Conseil d'Etat. Composée d'une lettre de 4 pages (15 points) et d'une annexe de 5 pages (52 points), pour pas moins de 208 articles et 452 alinéas proposés à la consultation.

Sous l'angle juridique l'analyse semble s'être faite de façon bien partielle, sous l'angle de l'expertise et les compétences des départements et autres services, le retour est bien maigre ...

Est-ce à dire qu'ils n'ont pas été consultés en interne ?

En regard des positions des groupes politiques, on ne pourrait que déplorer le peu de conviction et d'engagement du Conseil d'Etat. L'avenir de son implication reste à démontrer, voir constater ...

Dans le cadre de cette consultation, il est intéressant de prendre connaissance de la prise de position des Associations de Genève et de la Fédération associative genevoise (FAGE), qui représente pas moins de 500 organisations et associations à Genève.

Dans ce document de 32 pages (voir ici ou sous www.associationsdegeneve.ch), dont 24 pages d'analyse, on y trouve des commentaires sur la « qualité » des articles et de nombreuses propositions d'amélioration, exprimées selon l'expertise et la réalité quotidienne des organismes membres.

C'est ainsi pas moins de 165 remarques et/ou propositions qui sont formulées, issues des 18 domaines de compétences présents au sein de la FAGE et ainsi répertoriés :

  • Agriculture
  • Coopération au développement et solidarité internationale
  • Culture
  • Droits fondamentaux
  • Questions économiques et financières
  • Education
  • Environnement
  • Economie sociale et solidaire
  • Etrangers, migration et interculturalité
  • Femmes
  • Formation des adultes
  • Jeunesse
  • Logement et aménagement du territoire
  • Paix
  • Proximité et loisirs
  • Santé
  • Social
  • Vie associative

 

Qu'on se le dise ...

 

 

Boris Calame, designer sgd et écologue, indépendant

Constituant, élu sur la liste des Associations de Genève

08/03/2011

A la Constituante : Consultation, info ou intox ?

Vous le savez peut-être, la Constituante consulte en ce moment et tout un chacun est invité à participer à cette démarche.

Deux objets sont proposés conjointement,

-        d'une part un questionnaire de 27 questions, parfois insignifiantes, qui n'a pas été facile d'élaborer et de faire accepter au sein même de l'Assemblée, tant les opinions sont (encore) divergentes, alors même qu'il y aurait fallu là poser les vrais questions sensibles, les questions qui touchent, les questions qui pourraient remettre en question nos valeurs communes, les questions qui fâchent ... les questions qui pourraient mener à l'échec du projet devant le peuple en 2012,

-        d'autre part, un avant projet de nouvelle Constitution pour Genève, qui pour certains est parfait, qui pour d'autres est une régression totale par rapport à notre Constitution actuelle, notamment par rapport aux Droits fondamentaux et à toute une série d'initiatives populaires qui ont été retenues, voir plébiscitées par le peuple ces dernières années ...

Si vous souhaitez participer à ce processus ouvert à toutes et tous, c'est vraiment le moment ( www.ge.ch/constituante - délai au 25 mars 2011), les groupes et associations qui vous sont proches sont très certainement en train de formuler leurs positions, n'hésitez pas à les solliciter et relayez individuellement votre opinion sur les sujets qui vous concernent et/ou vous intéressent.

Les Associations de Genève ont réalisés un document de qualité et d'une grande utilité si vous souhaitez « décrypter » le questionnaire et répondre de façon avertie à cette partie de la consultation (vous le trouverez ici ou sur le site www.associationsdegeneve.ch ), il est composé d'une parti introductive puis, pour chaque question, de quatre rubriques, soit : « la question », « le décodage de celle-ci », « la prise de position » et « une suggestion de réponse ». Le tout finalisé par uns synthèse des suggestions de réponses (pages 16 et 17).

Bon nombre d'associations prennent position ces prochains jours sur le contenu même de l'avant-projet, les Associations de Genève relayeront les commentaires des associations spécialisées dans leurs domaines de compétences, notamment sur son site internet. Vous pourrez alors vous appuyer sur l'expertise de celles-ci pour formuler vos remarques, plus conséquentes qu'au seul questionnaire.

C'est certainement une étape cruciale de ce processus, tout opinion devant être entendu, d'une façon ou d'une autre, par les Constituant/e/s pour avancer dans leurs travaux et produire une nouvelle Constitution pour tout Genève. Qu'elle soit véritablement progressiste et reflète les attentes des genevoises et genevois.

Qu'on se le dise ...

 

 

Boris Calame, designer sgd et écologue, indépendant

Constituant, élu sur la liste des Associations de Genève

 

 

 

15/12/2010

Incroyable : Des honoraires à 10'000.00 € de l'heure ...

Selon la TDG du 15.12.2010 (page 23)*, un avocat genevois Me J. P. a touché 10 millions d'Euro d'honoraire pour la succession de Gianni Agnelli (1'186 millions d'Euro). Condamné par le tribunal arbitral de Genève à rétrocéder 60% de cette somme, considérée « certainement comme abusive », il ne devrait en garder « que » le 40%, soit 4 millions d'Euro, pour quelques 1'000 heures de travail ...

Allons donc et sans calculette, nous disions donc, après rétrocession, « plus que » 4 millions d'Euro divisé par 1'000 heures, cela nous amène à un tarif horaire de 4'000.00 € ... soit plus de 5'000.00 Sfr./heure ... en lieu et place des 12'500 Sfr./heure facturés initialement ...

Il est reconnu que l'accès aux prestations des avocats n'est pas donné à tout le monde, mais là, même si la cliente dans un premier temps était contente de la prestation et en avait certainement les moyens, il faut constater que pour certains avocats, en matière de déontologie, il n'y a pas de « petits » profits ...

 

Boris Calame, Constituant

 

* http://www.tdg.ch/geneve/actu-geneve/avocat-rendre-8-millions-cliente-2010-12-15

25/11/2010

Impôts équitables, infos ou intox … ?

Pas facile de comprendre, au travers des lois ou barèmes, comment les individus et entreprises sont taxés en suisse, toutefois il est bien certains que toutes les sources objectives confirment que l'initiative pour des impôts équitables, proposée au vote ce week-end, ne touchera qu'une toute petite minorité de nantis, légalement domiciliés dans certains cantons, paradis fiscaux de la suisse.

 

Plusieurs articles de notre presse quotidienne permettent de se forger une opinion objective, sans se faire avoir par la puissance de campagne des lobbies de riches profiteurs, individus ou entreprises, domiciliés dans quelques paradis fiscaux de la Suisse (Le Matin - La Tribune de Genève). D'autres contributions peuvent permettre aussi d'y contribuer à l'exemple du Blog de Pascal Décaillet, que l'on ne peut cataloguer de gauchiste, ou encore d'un Christophe Schouwey, qui dénonce dans « Domaine public » les tromperies du journal « Le Temps » et qui à réussi à obtenir un rectificatif en la matière ...

 

Ce qui est intéressant de lire dans ces quelques contributions (il existe de nombreuses autres sources pour s'informer sur ce sujet), c'est que les cantons romands ne sont absolument pas concernés par cette adaptation et harmonisation de l'imposition. Cette loi fiscal s'attaquant en effet exclusivement aux paradis fiscaux de quelques cantons qui vivent au détriment de leurs voisins, notamment en profitant des infrastructures collectives réalisées et entretenues par ces derniers.

 

Ce qui m'interpelle le plus, c'est l'intoxication à laquelle nous sommes toutes et tous soumis dans le cadre de cette campagne, notamment par les annonces dans la presse du Comité « Non à l'enfer fiscal ». En effet, prétendre et illustrer que l'impôt devrait augmenter pour tous est mensonger et pas du tout dans l'esprit du texte constitutionnel mis au vote.

 

C'est la/les loi/s et les barèmes fiscaux qui en découleront qui détermineront la courbe et la progression de l'imposition. Si la volonté des Parlements était d'imposer plus fortement les bas revenus et la classe moyenne, cela se saurait ...

 

Alors, ne nous trompons pas de cible, la solidarité nationale et l'autonomie des cantons vont de paire. Il ne faut pas les brader, mais bien s'assurer d'un minimum d'égalité de traitement et c'est pour ces raisons qu'il faut soutenir cette loi.

 

Pour une économie durable et juste, les commerçants, patrons et entrepreneurs membres du GEIP* soutiennent cette loi et vous encouragent vivement à participer à ce scrutin, afin de lutter contre la concurrence déloyale et le tourisme fiscal.

 

 

GEIP_impots-equitables_OUI.jpg

 

 

 

Boris Calame, designer sgd et écologue, indépendant

Membre du comité du GEIP - Membre de l'Assemblée constituante genevoise

 

 

* Le GEIP - Groupement des Entrepreneurs et indépendants Progressistes - défend les valeurs d'une économie durable et juste. Il se soucie des droits sociaux et de la protection de l'environnement, ses membres démontrent au quotidien qu'une économie responsable est possible.

 

Plus d'information sur le site du groupement : www.geip.ch