27/04/2011

Cherpines-Charrottons, le déclassement ne répond pas aux exigences du plan directeur cantonal et au Projet d’agglomération franco-valdo-genevois !

Dans le Plan directeur cantonal en vigueur, approuvé par la Confédération (fiche 2.04 du schéma directeur), il est dit qu' « Il s'agira, pour tout projet de déclassement (ndlr : soit en amont de la décision de déclassement), de fournir un exposé des motifs établissant notamment :

  • la clause du besoin;
  • les mesures de regroupements intercommunaux,
  • le cas échéant; que le projet ne peut pas prendre place dans la zone à bâtir;
  • les mesures prises pour maîtriser le prix du terrain;
  • les mesures prises pour garantir la qualité de l'aménagement (PAC pour les projets d'envergure);
  • la desserte du périmètre par les transports collectifs;
  • les mesures de compensation quantitatives et/ou qualitatives portant sur les impacts nature et agriculture;
  • les mesures pour limiter la consommation du sol (indice d'utilisation, etc.);
  • la planification des équipements publics de quartier (compétence communale);
  • les équipements publics de quartier, ainsi que la desserte en transports publics, sont à planifier simultanément aux projets d'urbanisation.»

Dans ce cadre et en comparaison de l'existant, il est avéré que l'aménagement de ce secteur, tel que prévu au jour d'aujourd'hui ne répond pas au plan directeur cantonal et au principe retenu par le projet d'agglomération, soit la réalisation d' « une agglomération compacte, multipolaire et verte ».

Aujourd'hui on parle en effet de réaliser sur 58 hectares seulement 3'000 logements, soit accueillir environ 6'000 habitants, et développer une zone d'activité pouvant accueillir environ 2'000 emplois. Le tout avec les infrastructures nécessaires au (bon) fonctionnement de l'ensemble (voiries, zones de commerces et d'activités, zones dédiées aux loisirs, à la culture, aux sports et à la détente, ...).

La votation du 15 mai ne se limite donc pas au déclassement à proprement, mais bien à la validation de principe d'un gaspillage effroyable de notre territoire en le sous densifiant, de plus dans un secteur de terres agricoles d'excellente qualité, perdues à tout jamais.

A titre de comparaison, sur une surface équivalente, il est intéressant de calculer le ratio pour quelques communes qui peuvent servir de modèles (source ocstat : surfaces habitables et infrastructures) :

En ville de Genève, sur une surface équivalente, on trouve en moyenne 4'138 logements, 7'573 habitants (55%) et 6'197 emplois (45%) ; en ville de Carouge (apparemment pris comme modèle d'urbanisme par l'Etat pour le projet d'urbanisme de ce secteur), c'est en moyenne 2'580 logements pour 5'184 habitants (48%) et 5'519 emplois (52%).

Si l'on calculait un ratio complémentaire, en favorisant le logement par rapport à l'emploi (ce qui est prévu aux Cherpines-Charrottons est de ¾ d'habitants pour ¼ d'emplois, alors que l'urgence est le logement et non l'emploi), on devrait alors, sans problème, parvenir à réaliser 50% (voir 100%) de logements en plus, avec une qualité de vie similaire à celle de Carouge, soit accueillir au final 9'000 à 12'000 habitants en lieu et place des 6'000 escomptés.

Il est donc en l'état inconcevable que l'on choisisse de déclasser cette zone agricole sans avoir une vision arrêtée de l'aménagement de ce secteur. Dans le cas présent, il ne s'agît pas seulement de déclasser des terres agricoles, mais bien d'un aménagement majeur qui, si il devait être accepté en l'état, serait un gaspillage incommensurable de territoire.

Alors, pour l'heure, il n'y a qu'une alternative c'est de s'opposer au déclassement, dans l'espoir que le projet soir remanié pour réponde aux exigences de durabilité et à l'exiguïté de notre territoire.

Il pourra alors être représenté au Parlement et, le cas échéant, à la population pour validation.

Il n'est plus concevable de dilapider cette ressource limitée et indispensable à la vie qu'est le sol. Le devoir de nos autorités est d'optimiser son utilisation et d'arrêter de le gaspiller en sous-densifiant les périmètres dévolus à la construction. Il faut bien évidemment aussi réserver et intégrer les espaces de proximité nécessaires à la cohésion sociale que sont les zones sportives, de loisirs et culturelles, ainsi que les aménagements et équipements publics !

 

Dans l'attente d'un projet véritable et durable, qui réponde aux besoins réels de Genève, de ses habitants et de l'environnement, le 15 mai : Votez NON au déclassement des « Cherpines-Charrottons ».

 

Boris Calame, designer sgd et écologue, Constituant

01/04/2011

A la Constituante – Prise de position du CE sur l’avant-projet de Constitution

Quand même curieuse et très minimaliste la prise de position du Conseil d'Etat. Composée d'une lettre de 4 pages (15 points) et d'une annexe de 5 pages (52 points), pour pas moins de 208 articles et 452 alinéas proposés à la consultation.

Sous l'angle juridique l'analyse semble s'être faite de façon bien partielle, sous l'angle de l'expertise et les compétences des départements et autres services, le retour est bien maigre ...

Est-ce à dire qu'ils n'ont pas été consultés en interne ?

En regard des positions des groupes politiques, on ne pourrait que déplorer le peu de conviction et d'engagement du Conseil d'Etat. L'avenir de son implication reste à démontrer, voir constater ...

Dans le cadre de cette consultation, il est intéressant de prendre connaissance de la prise de position des Associations de Genève et de la Fédération associative genevoise (FAGE), qui représente pas moins de 500 organisations et associations à Genève.

Dans ce document de 32 pages (voir ici ou sous www.associationsdegeneve.ch), dont 24 pages d'analyse, on y trouve des commentaires sur la « qualité » des articles et de nombreuses propositions d'amélioration, exprimées selon l'expertise et la réalité quotidienne des organismes membres.

C'est ainsi pas moins de 165 remarques et/ou propositions qui sont formulées, issues des 18 domaines de compétences présents au sein de la FAGE et ainsi répertoriés :

  • Agriculture
  • Coopération au développement et solidarité internationale
  • Culture
  • Droits fondamentaux
  • Questions économiques et financières
  • Education
  • Environnement
  • Economie sociale et solidaire
  • Etrangers, migration et interculturalité
  • Femmes
  • Formation des adultes
  • Jeunesse
  • Logement et aménagement du territoire
  • Paix
  • Proximité et loisirs
  • Santé
  • Social
  • Vie associative

 

Qu'on se le dise ...

 

 

Boris Calame, designer sgd et écologue, indépendant

Constituant, élu sur la liste des Associations de Genève

08/03/2011

A la Constituante : Consultation, info ou intox ?

Vous le savez peut-être, la Constituante consulte en ce moment et tout un chacun est invité à participer à cette démarche.

Deux objets sont proposés conjointement,

-        d'une part un questionnaire de 27 questions, parfois insignifiantes, qui n'a pas été facile d'élaborer et de faire accepter au sein même de l'Assemblée, tant les opinions sont (encore) divergentes, alors même qu'il y aurait fallu là poser les vrais questions sensibles, les questions qui touchent, les questions qui pourraient remettre en question nos valeurs communes, les questions qui fâchent ... les questions qui pourraient mener à l'échec du projet devant le peuple en 2012,

-        d'autre part, un avant projet de nouvelle Constitution pour Genève, qui pour certains est parfait, qui pour d'autres est une régression totale par rapport à notre Constitution actuelle, notamment par rapport aux Droits fondamentaux et à toute une série d'initiatives populaires qui ont été retenues, voir plébiscitées par le peuple ces dernières années ...

Si vous souhaitez participer à ce processus ouvert à toutes et tous, c'est vraiment le moment ( www.ge.ch/constituante - délai au 25 mars 2011), les groupes et associations qui vous sont proches sont très certainement en train de formuler leurs positions, n'hésitez pas à les solliciter et relayez individuellement votre opinion sur les sujets qui vous concernent et/ou vous intéressent.

Les Associations de Genève ont réalisés un document de qualité et d'une grande utilité si vous souhaitez « décrypter » le questionnaire et répondre de façon avertie à cette partie de la consultation (vous le trouverez ici ou sur le site www.associationsdegeneve.ch ), il est composé d'une parti introductive puis, pour chaque question, de quatre rubriques, soit : « la question », « le décodage de celle-ci », « la prise de position » et « une suggestion de réponse ». Le tout finalisé par uns synthèse des suggestions de réponses (pages 16 et 17).

Bon nombre d'associations prennent position ces prochains jours sur le contenu même de l'avant-projet, les Associations de Genève relayeront les commentaires des associations spécialisées dans leurs domaines de compétences, notamment sur son site internet. Vous pourrez alors vous appuyer sur l'expertise de celles-ci pour formuler vos remarques, plus conséquentes qu'au seul questionnaire.

C'est certainement une étape cruciale de ce processus, tout opinion devant être entendu, d'une façon ou d'une autre, par les Constituant/e/s pour avancer dans leurs travaux et produire une nouvelle Constitution pour tout Genève. Qu'elle soit véritablement progressiste et reflète les attentes des genevoises et genevois.

Qu'on se le dise ...

 

 

Boris Calame, designer sgd et écologue, indépendant

Constituant, élu sur la liste des Associations de Genève

 

 

 

27/05/2010

Ce week-end: 12ème édition de Champel en fête

image001.jpg

La Météo du Week-end annonce des améliorations pour Vendredi et Samedi ...

Habitués ou de passage à Champel, venez ou arrêtez vous à "Champel en fête", qui se déroule dans le cadre magnifique du Parc Bertrand et sur l'Avenue Peschier, ces vendredi 28 et samedi 29 mai 2010, et profitez des nombreuses animations gratuites prévues.

Fête qui se veut d’abord familiale, elle répond aussi très largement aux attentes des jeunes et des amis.

Vous trouverez ci-après le programme, ainsi que plus d’informations sur le site de la Maison de quartier de Champel, organisatrice de la fête, à l’adresse : "www.mq-champel.ch".

Boris Calame, designer sgd et écologue, indépendant, Président du comité de gestion de la Maison de quartier de Champel

 

PROGRAMME :

Vendredi 28 mai 2009 de 16h à 24h, sur l’avenue Peschier et le Parc Bertrand

Entrée libre, musique, animations, buvette et petite restauration

Dès 16h00 - Les vélos fous vous entraîneront dans tous les sens dès la sortie de l’école. Animations diverses pour les enfants

16h30 Joël Cruchaud des petits Zèbres dans: "Comme une histoire"

 

Concerts sous le chapiteau du Parc Bertrand avec

19h30 - The GUESTS

20h30 - DEADLY PUMPKING

21h30 - HYPOCRAS

22h30 - KA

 

Samedi 29 mai 2010 de 10h à 24h, sur l’avenue Peschier et le Parc Bertrand

Entrée libre, musique, animations, stands, buvette et petite restauration

Dès 10h00 - Marché aux puces des enfants dans le préau de l’école Peschier.

En matinée - Tournoi de foot de l’Association de parents d’élèves (APCEM)

Dès 11h15 - Parade des enfants organisée par la crèche EVE Dent de Lait

13h00 - Tournoi de basket organisé par Champel Basket

 

Troc vert: Venez échanger plantes ou boutures avec vos propres productions mais aussi contre confitures, gâteaux ou autres produits faits maisons et naturels. La Maison de quartier de Champel propose "Plantez vos chaussures. L'idée est que chacun apporte ses vieilles chaussures et les transforment en jardinière avec les plantes disponibles sur place. Barbara Wagnières et ses adorables plantes. Animation verte par la crèche EVE Dent de lait. Sautons en rythme sur ces sympathiques machines gonflables de l'association Blasio. Animations diverses des Scouts, groupe Perceval. Association "Le Chalet" et ses bricolages

Prêt-ludes et ses jeux ludiques. Les jeunes sapeurs pompiers de Genève en démonstration

Géraldine et son piano-coktail

 

Concerts et spectacles sous le chapiteau du Parc Bertrand avec

14h00 - Siembra

15h00 - BLACK & WHITE

15h30 - Les Pas Perdus

17h00 - Association Kathak Mandapa, danses indiennes au pluriel

18h00 - Philippe Campiche dans " Le SAKAKOUA", contes et violoncelles, tout public

20h30 - JAMMIN' GROOVE, 20h30

21h30 - LAMBIG BUTTER EXPLOSION, Jazzy Rock Punk Cabaret 21h30

22h30 - L'ORCHIDEE D'HAWAI, Surf Rock 22h30

 

 

26/05/2010

Stratégie de sabordage à la Constituante !

A force de vouloir jouer avec le feu, les groupes de droite de l’Assemblée constituante ont lancés le sabordage pur et simple du projet de nouvelle Constitution pour Genève.

Déjà, le 20 mai 2010, des thématiques tels que "La promotion de la culture", "la protection du patrimoine et la sauvegarde des intérêts des générations futures" ou encore "l'aménagement du territoire et la promotion du logement" ont étés bannis du projet de nouvelle Constitution pour Genève.

Comment est-il possible que ce jour des thématiques aussi importantes que « la non discrimination1 » ou « l’égalité entre femmes et hommes2 » puissent être refusées par une majorité de Constituant/e/s, soit respectivement 36 Non / 34 Oui / 0 Abstention et 35 Non / 32 Oui / 1 Abstention.

Après des débats particulièrement destructifs, il faut bien constater que certaines femmes, élues pour écrire notre nouvelle charte fondamentale, ne sont pas pour une égalité entre les femmes et les hommes. On savait la sous-représentation des femmes dans cette assemblée, mais d’en arriver à pareille résultat … qui l’aurait cru ?

Après un amendement du MCG proposant une nouvelle rubrique largement édulcorée « Buts sociaux » et non contraignante, en lieu et place de 14 thèses des « Droits fondamentaux » proposées par la Cot1, les groupes et élu/e/s de droite ont imposés un non débat et, notamment, la disparition dans le projet de nouvelle Constitution des thèses liées au « droit au logement »,  « droit aux allocations de naissance ou d’adoption et aux allocations familliales », « droits d’accès aux études et à une formation certifiante », « droit à un salaire équitable », …

Fort de ce constat, le groupe des « Associations de Genève » ne pouvait que se rallier à la position des groupes de gauche en quitant la séance plénière de l’Assemblée constituante sur le coup de 20h40, ce mardi 25 mai 2010.

Si la stratégie destructrice des groupes de droite devaient perdurer, il serait bien légitime de se poser la question de l’intérêt de poursuivre des débats qui n’ont plus aucun sens, du moment que la population ne pourra que refuser le texte proposé. Es-ce bien là la stratégie de la droite ?

 

Boris Calame, designer sgd et écologue, indépendant

Constituant, élu sur la liste des Associations de Genève

 

1 Thèse "102.21.b" soumise au vote et refusée : Nul ne doit subir de discrimination ni tirer avantage du fait notamment de son origine, de son ethnie, de son sexe, de son âge, de sa langue, de son état de santé, de sa situation sociale, de son mode de vie, de son orientation sexuelle, de ses convictions religieuses, philosophiques ou politiques ni du fait d’une déficience.

 

2 Thèse "102.21.c" soumise au vote avec son amendement et refusée : La femme et l’homme sont égaux en droit. Il ont droit notamment à la même formation, à un salaire égal pour un travail de valeur égal, à l’égalité des chances dans la vie professionnelle et la vie familliale. L’Etat fait en sorte que les fonctions publiques soient assumées tant par des femmes que par des hommes.

 

NB : Les débats peuvent être suivis dès 09h00 le lendemain des plénières sur Léman Bleu ou sur le site de la Constituante à l’adresse : http://www.ge.ch/constituante/video/nosvideos.asp