04/06/2010

Le coulage de la Constituante est programmé ...

La droite économique et dure, représentée à la Constituante par G[e]'avance, a reprit la main sur l'ensemble de la droite politique et « molle », ainsi plus besoin de relais « parlementaire », elle est directement au front et impose sa vision.


Cette droite unie est en train de construire, ou plus justement détruire, un projet de charte fondamentale qui ne peut que diviser alors même qu'elle devrait rassembler.

 

Depuis le début des travaux en plénière, des thèses fondamentales (Droits à/au/x logement, soins, allocations, l'égalité, la non-discrimination, l'information, la transparence, ...) sont balayées par une majorité de quelques voix. Seuls des principes généraux sont conservés (contenant ou forme), toutes explicitations (contenu ou fond), aussi contraignantes ou indispensables soient-elles, sont refusées.

 

La droite prétend ne pas vouloir « offrir » des droits vides, pourtant (souvent) garantis par la Constitution fédérales et/ou nos engagements internationaux. A force d'élaguer toute notion et affirmation « novatrice » ou « progressiste », on construit un texte vide.

 

Il y a tromperie de la droite que de vouloir opposer les « droits fondamentaux » aux « devoirs individuels ». Il n'y a en effet aucune raison juridique ou humaine valable que de vouloir les opposer, si ce n'est que de vider la Constitution de ses fondements sous prétexte de vouloir un texte « concis » et « claire ». A ce rythme, nous aurons un texte minimaliste, vide, insignifiant et sans portée. La Constitution actuelle risque bien d'être plus progressiste ...

 

A quand la « Motion d'ordre » qui demandera d'arrêter les débats et de voter sur l'avant-projet de Constitution élaboré par les Radicaux. Certainement qu'elle sera plébiscitée par une forte majorité de l'Assemblée ... sans doute 41 contre 39 ...

 

La stratégie de coulage de la Constituante est très largement programmé, la droite unie devra en porter la responsabilité et devra trouver moyen de se justifier devant la population !!!

 

 

Boris Calame, designer sgd et écologue, indépendant

Constituant, élu sur la liste des Associations de Genève

Commentaires

Vous seriez étonné. Peut-être que la population, qui a élu une assemblée constituante plus à droite qu'à gauche (rappelons-le...), sera très contente d'avaliser le travail de toilettage qui est en cours. Car la majorité de la population commence à en avoir marre de vivre dans une société à deux vitesses où certains n'ont que des droits et les autres que des obligations. Chaque droit que l'on inscrit est une charge supplémentaire que l'on impose à la classe moyenne, car chaque droit a un coût et c'est toujours la classe moyenne qui passe à la caisse. C'est bien joli, tous ces droits. Mais ça coûte. La Constitution n'est pas un poème. C'est une charte dans laquelle les citoyens prennent des engagements.

Écrit par : Michael Kohlhaas | 04/06/2010

15 millions pour 4 ans de travail et déjà des combats idéologiques gauche-droite, un classique genevois pour accoucher d'une Constitution qui même avant d'être livrée, pose problème. Pourquoi ne pas avoir utiliser Internet et faire voter la population avec un QCM : êtes-vous d'accord avec ce texte ? OUI-NON. Plus pratique, plus moderne, moins onéreux.

Écrit par : sirène | 04/06/2010

Le peuple a élu des représentants des associations en votant pour elles à 4 % environ.

Si leurs représentants ne réussissent pas à colorer 4 % de la future constitution, ce sera un échec.

Mais il est aussi clair que s'ils n'arrivent pas à colorer du tout cette future constitution parce qu'ils auront voulu que leurs thèses s'imposent à 5 % ou plus, ils auront trompé leurs électeurs.

Un peu de modestie, moins d'arrogance et un souci de réalisme consistant à satisfaire leur électorat devrait les amener à avoir une réflexion parlementaire pragmatique.

Écrit par : Pierre Loriol | 04/06/2010

Quelques clarifications:

@ Michael Kohlaas: Les élus des Associations de Genève ne sont pas un parti de gauche, ils relayent (seulement) la position des associations membres spécialisées (notamment en matière de Droits fondamentaux), exprimées lors de réunions de travail préparatoires avec celles-ci. Les Associations, c'est tous les secteurs, le travail de proximité et la réalité du terrain. Elles ne sont pas enfermée dans une quelconque "tour d'ivoire", elle vivent avec la population la réalité du quotidien.

@ sirène: Voilà une idée qui est bonne, couplée à la signature électronique, on pourrait faire une Constitution à la carte ... j'ai souvenir que Jean-François Mabut et Charly Schwarz avaient proposé la réalisation d'un Wikiconstitution. Cela aurait peut-être été pertinent, mais ce n'est pas la solution qui a été retenue par le Parlement dans l'élaboration de la loi constitutionnelle qui nous régit.

@ Pierre Loriol: Les chiffres sont à peu de chose juste, mais selon ce raisonnement, toute minorité devrait suivre la majorité (?!). Pour rappel, nous ne sommes pas dans un processus parlementaire classique, où la majorité "écrase" la minorité, nous sommes en train d'élaborer un texte global où chaque article devrait être considéré comme une loi. C'est bien sur la base de cette charte, pour autant qu'elle soit validée par le peuple, ce qui n'est pas gagné, que le parlement devra adapter les Lois existantes et/ou en élaborer de nouvelles.

Merci pour vos commentaires.

Boris Calame

Écrit par : Boris Calame | 04/06/2010

Les commentaires sont fermés.