01/04/2010

Mobilisation de 36'947 citoyennes et citoyens qui s'expriment auprès de l'Assemblée constituante

Durant la première étape de ses travaux, l’Assemblée constituante genevoise a reçue, du 11 novembre 2008 au 31 mars 2010, pas moins de 27 Propositions collectives munies de 530 à 7'388 signature.

Au total c’est pas moins de 36'947 signatures qui ont été apposées, par des citoyennes et citoyens, sur des propositions thématiques et/ou formulées à l’attention des Constituantes et Constituants. Il faut aussi relever les 27 pétitions (munies de moins de 500 signatures) et 21 demandes d’audition.

Les thématiques sont variées et consultables sur le site internet de l’assemblée. Elles vont de la solidarité internationale à la réalisation de quartiers durables, du réchauffement climatique à la promotion active de la paix, du développement de la biodiversité au soutien et la promotion du sport et de la culture, des loisirs à la consommation, de l’interdiction de la chasse à la protection de la sphère familiale …

Au travers de ces Propositions collectives, à noter l’importante mobilisation du monde associatif et, à contrario, un regret pour l’absence remarquée d’expression de la part du monde économique, si ce n’est plusieurs pétitions qui souhaitent, notamment, consacrer et considérer le « droit au stationnement » comme un droit fondamental, à l’exemple du « droit au logement ».

Il restera à voir ce que l’Assemblée constituante fera, au travers de ses travaux, de cette mobilisation considérable.

Rendez-vous est donné à partir du 15 mai, avec la publication des rapports des commissions, qui doivent être bouclés pour la fin avril et seront débattus en séances plénières et publiques, jusqu’à l’hiver 2010.

Les rapports seront publiés notamment sur le site internet de l’Assemblée constituante www.ge.ch/constituante/

 

Boris Calame, designer sgd et écologue, indépendant

Constituant, élu sur la liste des Associations de Genève

 

Commentaires

Précisons qu'on peut continuer à soumettre propositions et pétitions à la Constituante ; elles seront prises en considération.

Toutefois, elles ne pourront pas être analysées dans les rapports intermédiaires qui sont en voie de finalisation.

Écrit par : Alfred Manuel | 03/04/2010

Les commentaires sont fermés.