25/11/2009

CEVA, un tracé au service de Genève !!!

Pour contourner leur quartier, les opposants de Champel au CEVA veulent massacrer toute la région de Plan-les-Ouates, Saconnex-d’Arve et Bardonnex et détourner l’usage de cette infrastructure au « profit exclusif » d’un trafic pendulaire.
En regardant de plus près une superposition du plan de l’Office cantonal de la statistique et le tracé du CEVA, on constate que le projet soumis à votation populaire répond pleinement aux besoins réels des habitants et visiteurs de l'agglomération genevoise.
CEVA_et_population_Canton-de-GE.jpg

Il permet réellement de desservir des pôles importants en matière de vie, d’activité et de loisirs. Il est garant que cette infrastructure fonctionne tous les jours et au meilleur avantage de toutes et tous.

CEVA_et_population_Ville-de-GE.jpg

Le CEVA c’est le projet de Genève au service des genevois et genevoises, ne nous laissons pas voler ce magnifique projet par des opposants destructeurs et menteurs !!!

 

Alors et encore, pour nous et nos enfants, un grand OUI au CEVA s’impose !

 

 

 

Boris Calame constituant, designer et écologue indépendant

Vice-président de la coordination transports et déplacements

 

 

 

 

 

 

Commentaires

Je trouve pas cette carte vraiment demonstrative des avantages du CEVA pour les habitants du centre. Prenons quelques exemples:

Eaux-vives -> Cornavin: Le CEVA va il rendre le tram 16 obsolète ?

Eaux-Vives -> Lancy Pont-Rouge: CEVA contre tram 17 ?

Cornavin -> Lancy Pont-Rouge: Tram 15 certainement plus frequent que les trains

Euh quoi d'autre... Cornavin - hopital, là ok ca va apporter un plus.

Écrit par : Eastwood | 25/11/2009

L'intérêt est de poser le lien entre densité de l'habitat et proximité de l'infrastructure (malheureusement les données "emplois" ne sont pas intégrées de façon similaire sur le site de l'OCSTAT, l'exercice pour cette catégorie ne m'est alors pas possible).

Par contre la carte illustre aussi, peut-être plus pour ceux qui prennent les TP, que les interfaces existent et qu'une véritable complémentarité est tout à fait envisageable pour les usagers. Avec un bus de campagne, un tram ou tout autre mode de transports, on pourra aussi, par l'intermédiaire du CEVA, effectuer un parcours de type "ceinture", celui qui fait également tant défaut actuellement, sans passer justement par l'hyper centre ville.

Enfin, il ne faut pas oublier que cette infrastructure vient compléter le réseau de RER existant, en rive droite du Lac et du Rhône, et en complément du réseau de TP de surface.

Écrit par : Boris Calame | 25/11/2009

Les commentaires sont fermés.